L’enfant au centre des savoirs

L’enfant et l’éducation

Dès les premiers instants de la vie, un enfant communique à sa façon avec le monde qui l’entoure. Tout est éducatif même pour le tout petit qui découvre le monde au travers de ses cinq sens. D’abord il voit, entend et sent, puis il touche et goûte.

C’est ce contact de plus en plus affiné qui va stimuler son intellect quand il comprendra, très vite, qu’il peut lui-même être acteur de ses gestes. Les parents ont bien entendu un rôle immense à jouer en lui offrant des objets qui vont solliciter sa curiosité et son intelligence et surtout en se prenant le temps de partager ses jeux qui le construisent.

Il n’y a rien de plus valorisant, même pour un tout petit, de montrer ce qu’il réussit à faire, même si cela peut parfois paraître banal, voire agaçant comme par exemple pendant la période où il jette tous les objets de sa chaise. Mais en l’observant mieux, on comprend qu’il est en train de vérifier à sa façon les lois de la pesanteur. Cette approche sensorielle est le départ d’une méthode d’enseignement développée au début du 20ème siècle par Maria Montessori. Elle s’est propagée dans le monde entier depuis. Basée sur une observation fine du comportement des enfants face à l’apprentissage, elle avait été mise en œuvre pour des apprenants en difficulté sociale ou psychologique, mais s’est très vite propagée à d’autres publics.

Une éducation centrée sur les besoins des enfants

Contrairement à d’autres méthodes d’enseignement, la méthode dite Montessori part de l’enfant et non pas des connaissances à acquérir.

C’est une pédagogie « ouverte » qui repose sur l’observation de l’enfant et sa considération comme un être particulier qui fonctionne à partir de son corps. L’instruction qu’il reçoit n’est pas une simple transmission de savoir, mais un accompagnement de son développement naturel.

A cet effet, l’environnement éducatif est préparé et adapté aux caractéristiques et aux besoins de chaque âge. L’accent est mis sur différents paramètres éducatifs comme la mise à disposition des enfants de matériel concret adapté à chaque stade pour solliciter son intelligence du concret vers le concept et du concept vers l’abstrait. L’enfant est considéré comme un être unique et ses périodes sensibles sont strictement respectés pour un apprentissage en profondeur à son rythme personnel.

L’éducateur n’est pas là pour imposer une connaissance, mais l’enfant doit y venir tout seul en sollicitant l’adulte s’il le juge nécessaire mais aussi en s’auto-corrigeant et en évitant ainsi le sentiment d’échec. Le matériel mis à disposition des enfants dans les écoles Montessori est particulièrement étudié (https://decouvrir-montessori.com/).

Il est esthétiquement attrayant et la grande variété d’objets va attirer son attention tout naturellement et le motiver dans l’activité du moment en faisant appel à son « point d’intérêt » qui ne peut être le même que celui de l’adulte.