Le calcul de l’ovulation

cycle-menstruel-tomber-enceinte-280x300

Connaître le moment propice de l’ovulation est souvent difficile pour les femmes qui veulent à tout prix avoir un bébé.

Certes, cela obéit à certaines règles qui ne dépendent pas de la personne.

De plus, le calcul de l’ovulation repose sur des probabilités et est donné à titre indicatif, mais rien n’est jamais sûr.

Par ailleurs, plusieurs méthodes sont mises en place pour permettre cela.

Le calcul de l’ovulation et son fonctionnement

Faire le calcul pour tomber enceinte au moment voulu ne semble pas si facile. Certes, il y a celles qui y arrivent sans problèmes (via les signes de l'ovulation : symptômes physiologiques appelés également symptômes ovulatoires et autres ressentis chez la femme) et d’autres qui ont du mal, mais la procédure à suivre reste la même. Déjà, il est à noter que ce calcul dépend de votre cycle menstruel. S’il s’avère que c’est régulier et stable, vous n’aurez pas de problème à concevoir au moment souhaité. Par contre, si vous avez des tendances de trouble hormonales, cela change les donnes.

En général, un cycle est dit irrégulier s’il est inférieur à 21 jours ou supérieur à 35 jours. Pour un cycle normal, la date de l’ovulation est entrée le 10e et 15e jour du cycle. En sachant que la durée de vie d’un ovule prêt à être fécondé est de 24 h, le temps idéal pour tomber enceinte est de 4 jours avant et 1 jour après le 14e jour du cycle.

Un autre moyen, plus simple que nous avons mis en place pour vous : notre calculateur d'ovulation en ligne :

Comment parvenir à trouver la bonne date

Il existe, de nos jours, plusieurs méthodes pour faire le calcul de l’ovulation. Vous avez le choix entre un calendrier de cycle ou bien une courbe de la température voire un test d’ovulation urinaire. Le calendrier du cycle est destiné aux femmes qui ont un cycle normal. Il vous suffit de faire une petite soustraction et le tour est joué. D’autres femmes ont aussi recours à la méthode plus que naturel en inspectant sa glaire cervicale. Une fois que cette dernière prend l’aspect d’un blanc d’œuf et soit très abondant, c’est que vous êtes en pleine période d’ovulation.

Le fait de ressentir une douleur latérale fait aussi partir des signes naturels. Certes, certaines femmes sont insensibles à cette douleur : C'est ce qu'on appelle les symptômes ou signes d'ovulation.

En ce qui concerne la courbe de température, elle est à la fois répétitive et fastidieuse. Tous les matins, vous devez prendre votre température de la même manière, c’est-à-dire buccale, rectale ou axillaire, avec le même thermomètre et au même moment. Suite à cela, vous reporterez chaque résultat sur une feuille spéciale conçue à cela que votre gynécologue ou pharmacien vous a procuré.

Vous obtiendrez alors deux périodes sur lesquelles la première phase, votre température corporelle est basse tandis qu’elle augmente lors de la deuxième phase avec la production de la progestérone. C’est entre ces deux périodes qu’il y a ovulation.

Quant au test d’ovulation urinaire, son fonctionnement est simple, il détecte le taux d’hormone lutéinisante. Ainsi, il peut déterminer le pic qui précède l’ovulation de 36 à 38 h. Afin de rendre ce calcul fiable, il vous suffit de faire le premier test sur une durée de 4 à 5 jours puis renouveler les mois suivants sur une période de 3 jours. Dès que le test est positif, mettez toutes les chances de votre côté et entamez le travail.

Nous avons mis en place pour vous : notre calculateur d'ovulation en ligne :